• Timeline de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Cartographie de la ville de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons
Vous êtes ici :

Actualités

Passeports, cartes d'identité : de retour à Bezons !

La ville

La prise de rendez-vous à l'hôtel de ville et par téléphone est possible dès aujourd'hui pour vos demandes de cartes nationales d'identité et de passeports biométriques. Une victoire pour les Bezonnais.

À partir du lundi 23 avril, il sera possible de prendre rendez-vous pour faire les demandes de cartes nationales d'identité et de passeports avec la prise des empreintes digitales nécessaire pour ces documents officiels biométriques.

Les dossiers seront traités uniquement par rendez-vous pris à l'accueil de la mairie, ou auprès du standard téléphonique au 01 79 87 62 00. Les Bezonnais peuvent d'ores et déjà faire leurs demandes.

Pré-demande en ligne ou formulaire papier de demande ; ils devront être remplis, les éventuels timbres fiscaux dématérialisés achetés, et l'ensemble des justificatifs présentés (original et copie). Les dossiers incomplets et les retards de plus de 10 minutes feront systématiquement l'objet d'un nouveau rendez-vous.

Au rythme d'un rendez-vous toutes les demi-heures, les plages horaires sont les suivantes : lundi et jeudi après-midi de 13h30 à 17h, mardi et mercredi de 9h à 11h30 et de 13h30 à 17h, et jusqu'à 16h le vendredi.

Toutes les démarches et pièces à fournir sont précisées sur notre site internet.

Les interventions répétées du maire, Dominique Lesparre, et la mobilisation de la population ont finalement eu gain de cause auprès du représentant de l'État dans le département. Lors de la mise en place des pièces d'identité et passeports biométriques, la ville de Bezons, malgré son insistance, n'avait pas été équipée du matériel nécessaire par les services de la préfecture. Elle n'était donc plus en mesure de recueillir les demandes depuis plus d'un an. De très nombreux Bezonnais (plus de 2 000 demandes par an) étaient obligés de s'adresser aux mairies alentours, faisant naître des mécontentements justifiés. C'est aujourd'hui une victoire qui va leur faciliter la vie.