• Timeline de la ville de Bezons
  • Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons

Hôtel de ville

Central, le nouvel Hôtel de ville devra articuler plusieurs paysages urbains, relier différents quartiers de la commune qui sont en mutation aujourd’hui ou vont se transformer demain.

Un espace de convergences

Carrefour de la ville, en proximité avec le futur « coeur de ville » et ses espaces verts, de loisirs, sportifs, ses commerces et l’ensemble des services publics, l'hôtel de ville doit être accessible de tous côtés. Pour pacifier la cohabitation entre le flux automobile de la départementale 392 (boulevard Gabriel-Péri), celui des artères structurantes de la ville (rue Édouard- Vaillant), mais aussi les piétons et les vélos, la Grâce-de-Dieu sera repensée. La grande esplanade qui amènera à la future mairie participera de cette ambition. Ce parvis permettra des rassemblements en toutes occasions, privée comme un mariage ou publique pour un conseil municipal extraordinaire. Divers équipements (nouvelle salle polyvalente) devraient également participer à une attraction maîtrisée du lieu en s’installant à proximité.

Le prolongement du T2

Ainsi, le prolongement de tramway vers le Nord est réclamé par la municipalité et les habitants. À longue échéance, ce projet doit pourtant être pris en compte dès aujourd’hui. C’est pourquoi figurent sur les premières perspectives qui vous sont présentées dans ce numéro de Bezons Infos, la coulée verte entourant les rails, symbolisant la volonté des élus de voir un jour une station du T2 nommée « Hôtel-de-Ville » à Bezons et le souhait de mettre en service un bus en site propre dans un délai très court pourrait permettre d’attendre mais avec les mêmes contraintes sur la circulation.

Architecture

Un grand atrium central

Quatre niveaux dont un sous-sol autour d’un large patio. Sous une membrane transparente qui fera pénétrer la lumière naturelle jusqu’à son coeur, le futur hôtel de ville abritera élus et agents. Un imposant porte-à-faux dessinera la façade, ouvrant la salle du conseil municipal sur la ville grâce à une large baie vitrée. Sous cet abri, l’entrée vient en continuité de l’esplanade et s’ouvre sur un espace d’accueil, près de 300 m2 marqués par la végétation qui montera du patio et les habillages en bois. C’est un espace citoyen où circulent et s’échangent les informations et les services de la ville en direction des habitants. Le hall d’entrée d'un hôtel de ville qui se veut la maison commune de tous les Bezonnais.

Porteur d’un symbole fort, la façade de l’hôtel de ville sera l’image des valeurs de citoyenneté, d’égalité. Le bâtiment, généreux, est recouvert d’une « peau métallique » constituée d’un plissé de tôle perforée. Les verticales marquées par l’alignement à tous les niveaux d’embrasures longilignes, accentuent l’effet voilure de la façade. Un système de brise-soleil métallique est placé devant les parties vitrées du bâtiment pour pouvoir profiter de la vue. Cette résille donnera une identité visuelle forte et reconnaissable par tous les usagers de la ville.

De nuit comme de jour

Pour ne pas être vécu comme un bâtiment tertiaire qui hiberne une fois la journée de travail terminée, une mise en scène lumineuse permettra à l’hôtel de ville de continuer à vivre la nuit. Cette présence rassurante offre au secteur un autre visage. Bien intégré dans l’actuel, il se fondra dans le nouveau quartier quand le projet de coeur de ville verra le jour, sans lui imposer un parti pris architectural trop fort, trop marqué.

Le chantier en images

L'avis du maire, Dominique Lesparre

Nous voulions un bâtiment simple, beau et moderne. Je crois qu’en ce sens, c’est réussi. L’équipe Combarel a bien sû traduire nos attentes. Parmi les quatre projets qui nous ont été soumis, il n’est pas provocateur, pas démesuré. En cette période difficile, c’était important. Ça ne l’empêchera pas de s'installer dans la ville comme un véritable repère et, je suis prêt à le parier, une fierté pour les Bezonnais.

C’est un projet qui a débuté il y a 15 ans. Nous avons constitué les réserves foncières nécessaires à la Grâce de Dieu pour répondre au besoin de centralité de la ville et à la volonté de constituer un pôle administratif. En regroupant les services publics et les services municipaux, on facilite la vie des habitants. De plus, cet hôtel de ville viendra remplacer l’actuelle mairie qui atteint ses limites en termes de qualité d’accueil et de conditions de travail pour les agents. Ces deux derniers critères étaient prioritaires. La future mairie offrira une qualité d’accueil importante dans un espace agréable, que l’on souhaite ouvert, accessible. Prolongé par une esplanade afin qu’il soit complètement perméable à la population, pour qu’au-delà de ses besoins, elle ait envie d’y pénétrer. Il est conçu pour faciliter le travail en transversalité de nos services. Dans ce lieu de démocratie réelle, nous pourrons apporter des réponses plus fiables et plus rapides aux habitants.

C’est un projet ambitieux pour les Bezonnais mais rationnel et à la hauteur de ce que la commune peut supporter. Grâce à la procédure d’appel d’offres, nous avons des garanties sur le prix, par l’architecte et son partenaire qui va construire. Il sera compris entre 15 et 16 millions d’euros TTC. Comme le bâtiment sera performant en matière de développement durable, nous allons bénéficier d’emprunts à des taux très intéressants. Sur ce type d’investissement, nous récupérons la TVA, soit environ 20% du montant. Moins gourmand en énergie (chauffage, éclairage) et rassemblant des services éparpillés pour l’instant, nous allons aussi réaliser des économies. Pendant la période de remboursement, ce sont ainsi plusieurs millions d’euros qui ne seront plus dépensés. Il n’y a rien de pharaonique dans ce futur hôtel de ville. C’est un outil dont la ville et ses habitants ont besoin et qu’ils peuvent financer. Il est beau et est fait pour durer…

En savoir plus

  • Interview de l'architecte Emmanuel Combarel du cabinet ECDM

la ville pour tous

Financement

  • 16 718 000 €
    coût total (prix garanti dans l'appel d'offres)
  • 1,3 million d'€
    financement du conseil Régional
  • 645 00 €/par an en moyenne
    remboursement de l'emprunt
  • 15,7% de FCTVA
    récupérés dans le cadre d'investissement
  • 330 000€/an
    économies réalisées grâce à l'arrêt des locations de locaux
  • 1 million d'€
    de nouvelles recette fiscales grâce au projet coeur de ville

5 bonnes raison pour...

construire un nouvel 
hôtel de ville

  • Faciliter les démarches en regroupant les services
  • Améliorer la qualité du service public (accueil, rapidité…)
  • Faire naître une centralité (avec activités commerciales,sportives, loisirs et pôle administratif)
  • Créer un repère (identité, reconnaissance)
  • Faire des économies d’énergies et financières dans un souci de développement durable