• Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page linkedin de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons

Rentrée : dans les pas des CP à Angela-Davis

Politique éducative

Jeudi 1er septembre, les élèves du CP au CE2 effectuaient leur première rentrée, à la toute nouvelle école élémentaire Angela-Davis. Reportage avec les plus petits.

Il est 8 h 30. Mesures de sécurité obligent, seuls les parents des deux classes de CP sont autorisés à monter sur la cour surélevée avec leur progéniture. Ceux des deux autres classes, de CE1 et CE2, font leur dernier bisou au portail.

Au premier niveau, sur la cour, les deux enseignantes de CP,  Mesdames Rouane et Boussot accueillent les nouveaux entrants à l'école élémentaire, sous le soleil. Les parents sont présents en couple, parfois. Détendus ou un peu fébriles, quelque fois davantage que leur enfant.

« Une école cinq étoiles »

Éric arrivera plus tard au travail ce matin. Il filme son fils Gabriel avec son smartphone. Un papa ravi : « Rien à dire, c'est une école cinq étoiles et j'adresse également un cinq étoiles au maire de Bezons. » La maman de Sohenn, visiblement ravie d'être parmi « les grands » se dit « libérée, délivrée », paraphrasant la chanson culte de La Reine des neiges. Plus sérieusement, elle est contente que sa fille soit dans cette nouvelle école près de chez elle.

Camilia et Moïse accompagnent Katia « Elle est un peu nerveuse, lâche la maman. Pour nous aussi c'est un grand moment. On ne les voit pas grandir ». Le papa ne cache pas son « plaisir d'accompagner (s)a fille le premier jour ». La petite Isis, en maternelle l'an passé, « monte d'un étage, comme l'image sa maman. C'est étrange d'ailleurs cette cour surélevée. » La nouveauté cristallise des inquiétudes chez certains parents.

Le maire Dominique Lesparre et le directeur général des services techniques, Éric Poirier, sont présents à l'entrée pour les rassurer. Les enseignantes aussi. « Toutes les règles vont être posées, assure Chloé, professeur surnuméraire à Patricia et Franck, venus amener leur petit Nathan. Les élèves seront très surveillés. Ils seront prévenus. »

Copains, nouveau cartable et questions

Karim, venu pour sa fille Yasmine, aime les locaux. Il devrait les fréquenter un moment : son fils Abderrahmane vient aussi de faire sa rentrée en petite section maternelle au rez-de-chaussée.

Cédric et Séverine, plus le tonton, sont venus pour Kylian. Un élève bien préparé : « Il a fait son cahier de vacances », souligne la maman. Le papa avoue en riant : « J'avais du mal à le finir ». Le petit est quasiment aussi grand que son cartable Star Wars tout neuf.

Un peu plus loin, Souhala et Fikri sont là pour Ilyès. La petite sœur Inès, en maternelle, devra faire sans son grand frère cette année. « Il a retrouvé ses copains donc ça va, sourit le papa. Mais il posait beaucoup de question ce matin. On lui a dit que ça allait changer. Il sait que maintenant en CP, il n'est plus là que pour jouer. Il devra aussi travailler. »

À quelques mètres de là, Karim et Kahina ont le sourire. Ce couple, en provenance d'Argenteuil,  vient d'acheter un appartement à Bezons. Il goûte la joie d'emmener leur petite Markunda dans une « belle école ». « J'aime déjà beaucoup, se réjouit le papa. En plus, ici l'information circule bien. La petite était toute excitée de faire sa rentrée. »

Premières minutes de l'année 2016/2017 en CP 1 

9 heures sonne. Le temps pour les parents de partir et pour les petits d'entrer une première fois dans leur classe. « Vous vous donnez la main et vous faites un joli silence », demande Sophia Rouane. En file indienne, ils pénètrent dans leur jolie salle.

Après avoir au préalable laissé leurs cartables près des porte-manteaux, ils s'installent sur les tables, d'une ou deux places, au choix. Puis vient l'appel. Sur les 21 élèves, un seul absent. Avant les premières formalités. Qui reste à la cantine ce midi, aux Tap (Temps d'accueil périscolaire) ?

« Avez-vous envie de passer une bonne année de CP ? » interroge la maîtresse. « Ouiii !!! » lui répond la classe en choeur. « Et comment je m'appelle ? »« Madame Rouane », dit fièrement Bilal. « Oui. Vous avez droit aussi de m'appeler par mon prénom. Je m'appelle Sophia. »

Autre question :
« Qu'est-ce qu'on apprend en CP ? » « À lire », « à compter », « à écrire en attaché ». Des esprits vifs de bon matin. « Et quoi d'autre ? »« On va faire de la musique, de la peinture, du  sport. On va aller à la piscine ! » « Ouais » général.

Et hop, chacun repart chercher son cartable. Vient l'heure de faire la trousse, à partir de sa boîte à réserve. En l'espèce, une boîte à chaussures au nom de chacun contenant les fournitures demandées. C'est parti pour dix mois de travail.

la ville pour tous