• Timeline de la ville de Bezons
  • Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons
Vous êtes ici :

Actualités

Au domicile des plus fragiles : ces actrices invisibles d'exception

Santé

Depuis le début de la crise sanitaire, l’équipe du Service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), située au sous-sol du Centre municipal de santé (CMS), poursuit ses tournées, 7 jours sur 7, avec toutes les précautions d’usage. Une présence très appréciée par la trentaine de bénéficiaires et leurs familles.

Réaliser des soins d’hygiène, de confort et des actes infirmiers auprès de personnes en limitation d'autonomie à leur domicile, telle est la mission quotidienne des professionnels du SSIAD. Personne ne manque à l’appel dans cette équipe très investie de neuf aides-soignantes, d'une infirmière et d'une infirmière coordinatrice. « Certaines professionnelles ont reporté leurs congés car elles tenaient à être présentes », souligne Émilie Ramette, l’infirmière coordinatrice. Ce service public, apprécié des bénéficiaires bezonnais, apparaît encore plus essentiel à l’aune de la crise sanitaire. Certains membres de la famille ont souhaité interrompre l’intervention du SSIAD pour s’occuper eux-mêmes de leur(s) parent(s). Il n’empêche, qu'ils sont encore une trentaine à y avoir recours. Le service a dû adapter ses tournées et se conformer aux règles d'hygiène et de sécurité sanitaire en vigueur. D’un point de vue pratique, déjà, afin d’éviter un contact trop fréquent, « Nous avons regroupé des visites, explique Émilie Ramette. Pour les couples, par exemple.»

Un équipement adapté impressionnant
Les procédures et le matériel déployé sont à la hauteur de la pandémie, pour protéger les soignants et les bénéficiaires. Chaque professionnelle commence et termine sa journée en contrôlant sa température. Elle porte surblouse, tablier, charlotte, masque et lunettes, selon les recommandations de l’Agence régionale de santé (ARS). Elle dispose d’un kit de désinfection pour le véhicule nettoyé entre chaque visite. « L’attirail est impressionnant, admet Émilie Ramette. Le sourire passe moins. C’est frustrant pour nos bénéficiaires mais pour nous aussi ! »

Retour d’hôpital : vigilance pendant 14 jours
Une attention particulière est portée aux retours d'hospitalisation de patients. Si aucun usager n’a encore déclaré le Covid 19, un protocole de suivi est mis en place pendant 14 jours, avec prise de température et appels téléphoniques quotidiens. « Le but du SSIAD est de préserver l’autonomie des personnes à domicile, rappelle Émilie Ramette. Nous leur apprenons les gestes barrières et les sensibilisons aux symptômes de la maladie (toux, fièvre, difficultés respiratoires).»

Un lien social essentiel pendant le confinement
Le rôle des agents du SSIAD est avant tout soignant mais aussi profondément humain. Un lien social appréciable pour rompre l'isolement de personnes surtout en cette période de confinement. « Nous sentons de l’anxiété face à la maladie et un manque de visite des amis, des enfants, des petits-enfants, ou de ces moments comme les goûters du dimanche  », témoigne Émilie Ramette. De conclure, en faisant passer un message : « Nous espérons que les gens ne se relâcheront pas. Rester autant que possible à la maison, c’est une aide pour nous les soignants.»