• Timeline de la ville de Bezons
  • Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons
Vous êtes ici :

Actualités

L'architecture du nouvel hôtel de ville

Projets de ville

Emmanuel Combarel, du cabinet d’architecte ECDM, présente le futur hôtel de ville. Une réalisation d’envergure qui laisse la part belle à la concertation.

Un bâtiment simple, moderne et modulaire. Premières pistes.

Quelle est la place du développement durable dans ce nouvel équipement ?
Emmanuel Combarel. : L’hôtel de ville est éco-responsable, selon la volonté du maire. Le bâtiment sera très stable au niveau thermique, 20 % en dessous de la réglementation en vigueur. Sinon, c’est une réalisation qui se veut conviviale, avec des espaces ouverts et en particulier cet atrium central - nous avons d’ailleurs commencé le dessin par lui - un endroit fédérateur où tous les services convergent. On sentait le maire sensible à l’idée d’avoir un patio, un espace vert intérieur, idéal pour casser l’image bureaucratique d’une mairie. Il en sera le coeur, planté d’arbres et baigné de lumière. Les bureaux aussi seront bien éclairés. Ils auront une vision extérieure et intérieure sur le patio.

Vous avez en outre utilisé des matériaux modernes pour le toit ?
E.C. : Tout à fait. Il s’agit d’une verrière en structure gonflable transparente, auto-nettoyante, de 10 mètres sur 25. C’est une addition de caissons. Pas d'inquiétude, si elle reste légère en terme de poids, c’est une structure très résistante.

Quels seront les autres plus de ce nouvel hôtel de ville ?
E.C. : On voulait un bâtiment citoyen qui ne dramatise pas l’institution, tout en participant à la refondation de la place de la Grâce-de-Dieu. J’ai toujours respecté l’engagement des élus. Pour la plupart, ils ont des réunions et travaillent tard, notamment dans leur mairie qui est un endroit qui vit en soirée, bien après la fermeture de l’accueil. Il est bon que les concitoyens sachent que des gens sont là pour eux, c'est pourquoi le deuxième étage sera paré d’une verrière avec un brise-soleil. On y distinguera les silhouettes, de jour comme de nuit. L’autre particularité, c’est cet escalier central ouvert qui donne un premier coup d’oeil aérien du bâtiment.

Comment avez-vous imaginé l'aménagement intérieur ?
E.C. : Nous avons essayé de fédérer, en évitant une accumulation brouillonne de services. Pour Bezons, on s’est fixé un repérage spatial très simple. Les bureaux sont assez épurés. On a voulu un espace modulaire, pour qu’au fil du temps, il y ait une possibilité de changement. L’important pour nous était que tous les bureaux soient en relation avec l’espace central.

Le plan est-il figé ?
E.C. : On cale, on optimise et on propose. On est souple. Tout se fait en collaboration avec les services techniques de la ville de Bezons. Les demandes évoluent et on peut dire que l’on s’y retrouve. L'aménagement intérieur pourra bouger comme la ville le souhaite. Les bureaux sont assez épurés. Le seul geste que l’on s’est autorisé, c’est le porte-à-faux, cet auvent. On ne voulait pas se trouver en face d’une façade. On ne voulait pas d’un bâtiment en retrait mais qui s’offre au boulevard.