• Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page linkedin de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons

Cimetière rue de la Paix

Un lieu de recueillement et de préservation de la biodiversité

L’ancien cimetière est un lieu de recueillement, emprunt de souvenirs et de respect et il est aussi un lieu de préservation et de développement de la biodiversité.

La Loi Labbé (2014-110) encadre l’utilisation des produits phytosanitaires sur l’ensemble du territoire national et depuis 2017, interdit les usages de produits phytosanitaires à l’ensemble des personnes publiques (l’État, les collectivités territoriales et leurs regroupements, les établissements publics).

Dans le cadre du programme de la ZAC Cœur de Ville, cet espace a été identifié comme espace de réalisation d’une mesure compensatoire.

Il fait donc l’objet d’une notice de gestion qui couvre la période du 1er avril 2020 au 30 avril 2030.

Cette notice de gestion porte sur différents enjeux écologiques et pédagogiques et citoyens, issus du diagnostic écologique de terrain réalisé durant l’année 2017 par le bureau d’études Ecoter.

Ce site présente de nombreux enjeux écologiques à préserver et développer. On y recense la présence remarquable de :

  • Pelouse sablo-calcaire classée Natura 2000
  • Coquelicot argémone
  • Muscari à grappes
  • Torilis noueux
  • Sabline hybride
  • Eryngium
  • Orchidée bouc
  • Oedipe turquoise
  • Papillon Machaon

Outre ces enjeux directement liés au cimetière, on note la présence de plusieurs espèces pour lesquelles le cimetière peut jouer un rôle dans leurs cycles de vie. On peut mentionner :

  • le hérisson d’Europe, présent dans le Parc Bettencourt, cette espèce protégée au niveau national est en raréfaction importante en Île-de-France notamment du fait de l’urbanisation grandissante et du manque de corridors de déplacement.
  • plusieurs espèces de chauves-souris (Pipistrelle commune et Pipistrelle de Kuhl) sont également notées à proximité du cimetière. Les édifices et arbres du cimetière peuvent constituer des gîtes de transit ou d’hivernage facilitant la vie de ces espèces protégées.

2020 - 2030 : Plan d'actions

Afin de conserver les pelouses sablo calcaires, de sauvegarder la population d’oedipode turquoise, de prendre en compte les enjeux écologiques alentours, un plan d’actions a été défini.

Le cimetière fait l’objet d’une gestion différenciée pour ces espaces herbacées.

Cela sous-entend :

  • limiter à deux fauches par an les secteurs de pelouses calcaires :  avant la mi-avril et ;
  • limiter à une fauche par an le secteur de friche pelousaire : entre mi-septembre et fin octobre
  • intervenir de manière ciblée sur la végétation herbacée le long des allées et des pierres tombales : en avril, mai, juin et août et fin octobre.

Cela proscrit aussi l’utilisation de tout biocide (phytocide, pesticide, fongicide).

Les espèces patrimoniales ciblées font l’objet d’un suivi. Coquelicot argémone, Muscari à grappes et Torilis noueux, Sabline hybride sont comptés. Leur préservation permet aussi l’apparition d’autres plantes telles que les orchidées sauvages et améliore la biodiversité du site.

Des aménagements sont et seront faits afin de préserver d’autres espèces.

Gîtes à hérissons, gîtes à chauves-souris, hôtels à insectes sont prévus / en place.

Pour être aussi exemplaire dans la gestion des déchets, le cimetière sera doté d’une zone de tri et d’un composteur.

Toutes ces actions ont pour objectif l’amélioration de la biodiversité du cimetière et permettent d’offrir plus d’opportunités pour la faune et la flore sur un territoire fortement urbanisée.

La mise en œuvre de ces actions s’inscrit dans un vaste mouvement pour un environnement plus sain et une meilleure prise en compte de la biodiversité et a un impact sur la biodiversité à l’échelle communale en favorisant et maintenant des espèces à enjeux.

Enfin, de 2020 à 2030, ces actions font l’objet de suivis réguliers et doivent donc être réalisées et pérénnisées.