• Timeline de la ville de Bezons
  • Cartographie de la ville de Bezons
  • Page facebook de la mairie de bezons
  • Page twitter de la mairie de bezons
  • Page instagram de la mairie de Bezons
  • Page youtube de la mairie de Bezons

≡ PLU

PLU : façonner l’avenir

Plus qu’un document réglementaire, le plan local d’urbanisme concilie maîtrise du développement économique, social et environnemental.

Le PLU, plan local d’urbanisme, sera prochainement révisé. Il concilie maîtrise du développement économique, social et environnemental. Cette révision concrétise notamment la volonté permanente de la municipalité de maîtriser la politique du logement, de préserver les quartiers pavillonnaires.

Adopté en 2009, le plan local d’urbanisme (PLU) remplace le plan d’occupation des sols (POS) et va plus loin en s’appuyant sur les grandes orientations définies dans le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de la ville.

À Bezons, la dernière version du POS avait été adoptée en 2000. Ce document fixait les règles d’urbanisme à respecter sur la commune. Depuis, le document réglementaire est devenu un PLU.

« En plus des règlements d’urbanisme, le PLU s’inscrit dans une vision ‘’développement durable’’ des territoires ». 

Pour cela, le plan d’urbanisme comprend un projet d’aménagement et de développement durable. Le PADD fixe six grandes orientations qui prolongent la politique de la ville en matière de logement, de qualité de la vie, de maîtrise de la croissance démographique, de déplacements, de développement économique diversifié et d’environnement. « Les zones pavillonnaires représentent environ 60 % de la surface de la commune. Le droit à construire restant constant dans le PLU, cette proportion sera conservée même si la pression pour plus de logements augmente. Seuls les constructions ayant des per formances énergétiques importantes bénéficient d’un bonus de 20 % sur leur droit à construire », souligne le directeur de l’urbanisme.

Autre point important, la mairie souhaite que la population reste inférieure à 30 000 personnes à l’horizon 2020. Cela représente tout de même de nombreux logements à faire sortir de terre. « Les berges de Seine seront la principale zone de densification de la ville avec les rues Jean-Jaurès et Casanova. Les coefficients d’occupation des sols ont donc été relevés dans ces zones, ajoute M. Faucher. Mais comme le schéma de déplacement, ces décisions se prennent en concertation avec les Bezonnais ». 


Le PLU est également utile dans la maîtrise du développement économique. Michel Faucher détaille donc que « la mairie souhaite garder des activités économiques diversifiées. Le PLU définit donc deux grandes zones. À l’est du pont de Bezons, nous accueillons les entreprises du secteur tertiaire et à l’ouest des activités de production qui sont présentes depuis longtemps sur notre territoire ».

Obligation de construire des abris pour les vélos, limitation du bitume pour éviter le ruissellement, les efforts en matière de déplacements doux et d’environnement sont eux aussi présents de manière très concrètes dans le plan d’urbanisme.

Le PLU est donc une véritable boîte à outils pragmatique et complète, pour façonner l’avenir de Bezons et des Bezonnais.

Un schéma environnemental en cours de réalisation

En matière d’environnement le changement des comportements individuels est indispensable. Mais il ne suffit pas : l’action collective est nécessaire. En 2008, à l’issue du 5e Forum de la ville, le maire et son équipe ont résolument engagé Bezons sur la voie du développement durable. En 2009, le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) de la ville a été débattu et adopté. La réalisation d’un schéma environnemental est en cours. En coeur de ville, un travail est mené par exemple autour de la création d’un éco-quartier. Partout, logements, espaces publics, berges de la Seine, équipements et aménagements devront répondre aux exigences du développement durable.

PLU : Définition

En France, le plan local d’urbanisme (PLU) est le principal document d’urbanisme de planification de l’urbanisme communal ou éventuellement intercommunal. Il remplace le plan d’occupation des sols (POS) depuis la loi 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement
urbain, dite loi SRU. 

Il est constitué de plusieurs éléments :

  • le rapport de présentation : c’est l’état des lieux, un diagnostic de l’environnement. Il analyse également les effets des projets sur cet environnement au regard des prévisions.
  • le projet d’aménagement et de développement durable (PADD) : c’est la nouveauté essentielle entre le contenu du POS et celui du PLU. Il s’agit d’un document politique exprimant le projet de la collectivité locale en matière de développement économique et social, d’environnement et d’urbanisme à l’horizon de 10 à 20 ans. 
  • les orientations particulières d’aménagement : encore une nouveauté de la loi SRU qui n’est pas complètement exploitée dans la première édition des PLU.
  • le document graphique du règlement : c’est une carte de la commune divisant son territoire en plusieurs zones. Elles peuvent être « U », urbaines ; « AU », à urbaniser ; agricoles « A » ; naturelles et/ou forestières, « N ».
  • le règlement : c’est la description, pour chaque zone définie dans le document graphique, les dispositions réglementaires applicables. Il peut comprendre 14 articles.

la ville pour tous

60%

60 % du territoire communal est pavillonnaire.

C’est aussi pour le protéger que le PLU sera révisé.

Service urbanisme

31, Bd Émile Zola, 1er étage
Standard : 01 34 26 16 80
Fax : 01 34 26 16 75

Ouverture au public
lundi et mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h
mardi et jeudi de 13h30 à 18h
vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h